• * Le centre de Procréation Médicalement Assistée du Centre Hospitalier Universitaire Saint-Pierre est spécialisé dans la médecine de la reproduction. Centre de référence ayant obtenu le label ISO 9001 :2008 et étant accrédité auprès de l’AFMPS (Agence Fédérale des Médicaments et Produits de Santé).

Le prélèvement des ovocytes est programmé 34 à 36 heures après l’injection d’hCG. La patiente est hospitalisée pour une petite journée jusqu’à 14 heures en général.

 

EchographieFolliculaire

 

Anesthésie locale

Dans notre centre, 90 % des prélèvements sont réalisés sous anesthésie locale assistée. Cela veut dire que la patiente reçoit juste avant son arrivée en salle d’opération un sédatif et un antidouleur puissant par voie intramusculaire.

Une fois bien détendue, la patiente est installée en salle d’opération. La désinfection périnéale et vaginale est faite, l’anesthésie locale du fond vaginal est réalisée par le gynécologue à l’aide de 4 injections. C’est le moment le plus sensible pour la patiente.

Ensuite le prélèvement se déroule sous contrôle échographique, le biologiste présent en salle d’opération objective simultanément la présence des follicules dans le liquide aspiré des follicules. Ce geste invasif, presque indolore, dure de 5 à 20 minutes en fonction du nombre de follicules produits par les ovaires.

Le conjoint ou toute autre accompagnante du choix de la patiente peut être présent.

Un antibiotique par voie orale ou intraveineuse peut être administré si la patiente présente des facteurs de risque de complications infectieuses.

 

Anesthésie générale

Pour des raisons anatomiques ou psychologiques plutôt rares, nous réalisons parfois le prélèvement des ovocytes sous anesthésie générale.

Dans ce cas, des analyses préopératoires et une consultation avec un anesthésiste doivent être programmées préalablement. Il ne peut y avoir d’accompagnant présent en salle d’opération.

 

Suites opératoires

La patiente peut présenter des pertes de sang souvent minimes pendant les 2 à 3 jours suivant le prélèvement. Des douleurs abdominales non compliquées surviennent assez fréquemment et sont souvent supportables avec du paracétamol. Leur intensité est variable d’une femme à l’autre et est souvent proportionnelle au nombre de follicules produits. Pour cette raison, une incapacité de travail d’une semaine à compter du prélèvement est justifiable et donc proposée à la patiente tandis que son conjoint reçoit un justificatif d’absence.

 

2 à 5 jours après le prélèvement, l’(les) embryon(s) est(sont) transféré(s) à l’intérieur de l’utérus en salle d’opération (pour des raisons d’aseptie et de proximité du laboratoire).

Le nombre maximum d’embryons transférables dépend de l’âge et du nombre d’essais déjà réalisés comme défini dans la loi.

 

Transfert d’embryons règlementé

 

Age Essai n° 1 Essai n° 2 Essai n° 3…
< 36 1 1 ou 2
selon qualité
max 2
36 à 39 2 2 max 3
≥ 40 pas de limite pas de limite pas de limite

 

Le gynécologue discutera de ce point avec le couple en consultation lors de la prescription du schéma de traitement.

Techniquement, il faut passer un cathéter par le canal cervical afin de déposer l’(les) embryon(s) au milieu de la cavité utérine sous contrôle échographique. Il s’agit d’un acte non douloureux sauf si le col est anatomiquement difficile à franchir. La vessie doit être remplie pour faciliter le transfert. Aussi nous recommandons d’uriner en vous réveillant puis plus jusqu’au transfert.

Une fois que l’(les) embryon(s) (est)sont retenu(s) entre les deux faces de l’endomètre, il(s) ne risque(nt) plus d’en sortir même si la patiente se met debout. La patiente peut donc reprendre immédiatement ses activités normales ou, si elle le souhaite, marquer un temps de repos en fauteuil à la clinique d’un jour.

 

Plan du site CHU Saint Pierre - Bâtiment 200, 5è étage . Département de Gynécologie-Obstétrique

Centre de Fécondation In vitro - 322, Rue Haute - Bruxelles Tel +32(0)2 535 3406 Fax +32(0)2 535 3409