• * Le centre de Procréation Médicalement Assistée du Centre Hospitalier Universitaire Saint-Pierre est spécialisé dans la médecine de la reproduction. Centre de référence ayant obtenu le label ISO 9001 :2008 et étant accrédité auprès de l’AFMPS (Agence Fédérale des Médicaments et Produits de Santé).

La stimulation des ovaires en FIV a pour but d’assurer le développement simultané de plusieurs follicules au lieu d’un seul afin de pouvoir recueillir plusieurs ovocytes, d’ainsi obtenir plusieurs embryons et de pouvoir en transférer au moins un de bonne morphologie.

On peut distinguer 3 phases dans la stimulation :

  1. La stimulation ovarienne proprement dite : la croissance des follicules est assurée grâce à un traitement hormonal par gonadotrophines injectées quotidiennement en sous-cutané (hMG : Menopur®ou FSH recombinante : Puregon® ou Gonal ®F). Depuis peu, il existe également une gonadotrophine à longue durée d’action : la corifollitropine alfa (Elonva®) qui remplace 7 jours d’injections quotidiennes.
    La stimulation est surveillée par un « monitorage » qui consiste à réaliser des échographies et des dosages hormonaux très régulièrement afin de suivre la croissance des follicules.
  2. L’inhibition hypophysaire : elle consiste à bloquer l’hypophyse afin d’éviter une ovulation prématurée lors de la stimulation ovarienne. Cette inhibition peut être obtenue par 2 types de molécules : les agonistes de la GnRH ou les antagonistes de la GnRH.
    Les agonistes de la GnRH se commencent en début de cycle ou à la fin du cycle précédantla FIV. Ilspeuvent être administrés sous forme de spray nasal (Suprefact®), d’injection intramusculaire unique (Decapeptyl® 3,75 mg) ou d’injections sous-cutanées quotidiennes (Decapeptyl® 0,1 mg ou Gonapeptyl®).
    Les antagonistes de la GnRH (Orgalutran® ou Cetrotide®) s’administrent en cours de stimulation ovarienne selon des critères bien précis.
  3. Le déclenchement de l’ovulation : il est réalisé lorsque les follicules ont atteint leur maturité. Il consiste en une injection d’hCG (Pregnyl ou Ovitrelle). Cette injection doit se faire selon un horaire très précis afin que la ponction ovocytaire puisse se faire 34 à 36 heures après.
 

Plan du site CHU Saint Pierre - Bâtiment 200, 5è étage . Département de Gynécologie-Obstétrique

Centre de Fécondation In vitro - 322, Rue Haute - Bruxelles Tel +32(0)2 535 3406 Fax +32(0)2 535 3409