• * Le centre de Procréation Médicalement Assistée du Centre Hospitalier Universitaire Saint-Pierre est spécialisé dans la médecine de la reproduction. Centre de référence ayant obtenu le label ISO 9001 :2008 et étant accrédité auprès de l’AFMPS (Agence Fédérale des Médicaments et Produits de Santé).

En PMA, le sperme est recueilli à 97% par masturbation. Les 3% restants le sont par voie chirurgicale.

 

 Prélèvement par masturbation

L’échantillon frais de sperme est obtenu par masturbation après une abstinence sexuelle de 3 à 5 jours. Il sera réalisé le même jour que celui de la ponction ovocytaire de la conjointe.

L'éjaculat se recueille directement dans un pot stérile disponible au laboratoire d’andrologie, chez les infirmières ou le pharmacien.

Il est également possible de produire l'échantillon à domicile. Il doit être remis dans l'heure aux infirmières tout en le conservant à température corporelle.


Dans le cas d’une impossibilité de don par masturbation, on peut utiliser un préservatif spécialement adapté à un traitement de FIV. Dans ce cas, une fois le prélèvement récolté après rapport sexuel, le préservatif doit être vidé dans un pot stérile.

Les préservatifs disponibles en pharmacie ne peuvent absolument pas être utilisés.

 

Il est important que tout l'éjaculat soit recueilli. Si ce n'est pas le cas, la partie perdue ne doit pas faire l’objet de ramassage intempestif. Le résultat de l'examen ou du traitement pourrait en être affecté.

Lorsque le recueil par masturbation est impossible (souvent secondaire à une azoospermie = absence de spermatozoïdes), il existe la technique chirurgicale.

 

 

Le prélèvement chirurgical se fait par:

PESA (Percutaneous Epididymal Sperm Aspiration) ou TESA (TEsticular Sperm Aspiration)

Il s'agit d'une ponction épididymaire ou testiculaire transcutanée à l'aiguille fine sous anesthésie locale.

On retrouve, dans 80 à 90% des cas, des spermatozoïdes dans les cas d'azoospermie obstructives (les canaux sont bouchés, infections, vasectomie...).

 

TESE (TEsticular Sperm Extraction) ou la biopsie testiculaire, qui nécessite une ouverture chirurgicale du testicule sous anesthésie générale.

Dans les cas d'azoospermie secrétroire (ou non obstructive) la chance de retrouver ses spermatozoïdes avoisine les 50%.

 

Ces deux interventions se font en hospitalisation de jour.

En général, en cas d’azoospermie obstructive, on réalise une PESA le jour du prélèvement ovocytaire de la conjointe vu la haute probabilité de retrouver des spermatozoïdes.

En cas d’azoospermies sécrétoires, on réaliserala TESA ou TESE soit en dehors de tout traitement de la conjointe soit la veille du prélèvement ovocytaire. Cela permet aux spermatozoïdes de terminer leur maturation au laboratoire. Cela évite aussi des prélèvements ovocytaires inutiles aux compagnes en cas de biopsies testiculaires dites "blanches" (pas de spermatozoïdes retrouvés).

 

Les complications des prélèvements chirurgicaux sont peu fréquentes et curables: hématomes, infections (epididymites ou orchites) ou torsion testiculaire.



 

Plan du site CHU Saint Pierre - Bâtiment 200, 5è étage . Département de Gynécologie-Obstétrique

Centre de Fécondation In vitro - 322, Rue Haute - Bruxelles Tel +32(0)2 535 3406 Fax +32(0)2 535 3409